Champignons 2.jpeg

Champignons

Recensement de la diversité d’utilisations de champignons dans les cultures rencontrées. Analyse du potentiel d’intégration des mycorhizes dans les systèmes agricoles.

Céline s’intéresse aux relations bénéfiques existantes et potentielles entre humains et champignons. Elle veut recenser les eus, coutumes et utilisations locales de champignons. D’autre part, elle veut évaluer l’efficacité de pratiques agricoles favorisant le développement mycorhizien pour pallier à des défis agricoles locaux.

Champignons

 

Recensement - Place dans les systèmes - Vulgarisation

seadLOGO NOIR sans texte.png

Les champignons sont des espèces clés, qui contribuent de nombreuses manières au fonctionnement des écosystèmes. Selon Paul Stamets, "sans les champignons, tous les écosystèmes échoueraient". Partout dans le monde, les champignons sont utilisés par l’humain à des fins diverses. Dans certains cas, ils occupent une place essentielle dans la vie des communautés. Dans d’autres, leur importance, services et même identité est complètement méconnue de la population. Plus précisément, les symbioses mycorhiziennes jouent un rôle essentiel dans les nombreux défis auxquels le monde est confronté aujourd'hui, à savoir une population croissante à nourrir, un air et des sols pollués. En effet, elles sont des acteurs clés dans la séquestration du carbone, le cycle et l’approvisionnement de nutriments aux plantes, la biodiversité végétale et la productivité des écosystèmes naturels et agricoles.

 

Pour informer de l’importance des champignons et mycorhizes dans nos écosystèmes et des possibilités de coopérations bénéfiques qu’ils ont à offrir, Céline souhaite partager des témoignages et initier une réflexion sur leur intégration dans notre environnement.

 

Dans ce but, Céline recensera les eus, coutumes et utilisations locales des champignons tout le long du trajet. D’autre part, elle interrogera des agriculteurs sur leur connaissance des mycorhizes ainsi que leurs intérêts et réticences à l’adoption de pratiques agricoles favorisant ces derniers. Parallèlement, elle estimera le potentiel mycorhizien des sols au travers de connaissances sur les pratiques agricoles, les types de sols, les espèces cultivées et d’autres facteurs influents.

Avec ces informations, une réflexion sera engendrée sur la manière dont les champignons pourraient contribuer localement à la sécurité alimentaire. Ce, avec un accent mis sur l’efficacité potentielle d’intégration des mycorhizes  pour pallier à des problèmes agricoles locaux tels que la sécheresse ou la faible biodisponibilité des nutriments.

Les résultats de cette réflexion seront partagés localement et au grand public au travers de séances de discussions, d’ateliers participatifs, de contenu dans le portfolio de voyage, les podcasts et les compositions musicales.